Friday, 23 December 2011

Christmas anti-blues inspiration


MENUS PLAISIRS

«Le temps et mon humeur ont peu de liaison. J’ai mes brouillards et mon beau temps en dedans de moi. » (Blaise Pascal)

Effet de la dépression saisonnière, l’hiver s’étend sur les visages comme la nuit grignote les journées. Seuls à se réjouir, les commerçants du «bonheur business». Du complément alimentaire censé chasser les idées noires, aux huiles essentielles antibrouillards intellectuels, en passant par une foultitude de petits et gros traités d’à peu près tout, promettant bonheur et joie de vivre, c’est un secteur d’activité qui ne connaît pas la crise.
 À défaut d’extase béate, voici quelques idées de menus plaisirs:
❤ Entendre le réveil sonner aux horreurs et, une fois n’est pas coutume, le faire taire d’une bonne claque sur le museau avant de se rendormir trois heures, sans éprouver le moindre frémissement de culpabilité.
❤ Trouver, en se promenant, un filon de cèpes bronzés nés la veille et ayant échappé aux prélèvements obligatoires des bestioles de la forêt.
❤ Acheter, plutôt qu’un énième recueil de citations tartes sur le bonheur, un livre de Clément Rosset, philosophe rubicond qui travaille depuis quarante ans sur le sujet.
❤ Annuler un déjeuner avec un empêcheur de rêvasser en rond, et savourer comme jamais une heure et demie de solitude devant une omelette paysanne et un verre de bon bordeaux au café.
❤ Écrire à une amie chère qui vit à l’autre bout de la Terre, et recevoir une longue réponse de nouvelles.
❤ Jeter le minimalisme aux orties, relire La Légende des siècles de Victor Hugo et tomber à nouveau raide dingue de l’illustre génie.
❤ À Paris, inviter quelques amis, faire un feu dans la cheminée et y griller des châtaignes que l’on dégustera agrémentées de thé et de chocolat chaud.
❤ Ranger les affaires d’été, sortir celles d’hiver, et s’apercevoir que l’on a plein de pulls doudous et de jolies choses à mettre que l’on avait totalement oubliées.
❤ Faire plaisir à une maman débordée en emmenant son fils voir l’un de ses tout premiers films au cinéma et se tordre de rire en débriefant, à la sortie, avec ce philosophe en herbe.
❤ Froisser un citron vert ou découper un fruit de la passion pour s’enivrer de leurs parfums de voyage.
❤ Convaincre les pépés prématurés de la bande d’aller pour une fois danser après le dîner et les voir, sur la piste, plus contents et déchaînés que tous les habitués.
❤ Ressortir le baggamon et se lancer dans des tournois acharnés.
❤ Se concocter pour les trajets quotidiens, une bande-son ensoleillée.
❤ Faire un gâteau, ce qui met toujours de bonne humeur.
❤ L’apporter au bureau, pour partager un moment sympa entre collègues.
❤ Oublier la crise, la pression, la dépression. Se dire que le pire n’est pas toujours sûr et que ça ne vaut vraiment pas la peine de s’énerver.

Adélaïde de Clermont-Tonnerre


love, Irene 

1 comment:

Michel said...

Πολύ ευτυχισμένα Χριστούγεννα, αγαπητή Ειρήνη!

Add some sparkle!

Tanned?  Realxed?  Can you feel the sun on your skin? I bet you can!  Summer is not just about beautiful scenery. It is also feel...